Accuracy

OUR FIRM » Press

Press review

PRESS REVIEW

Les Echos - 'La Française des marques’

14 Juin 2016
Si la France peut être considérée comme la championne du monde des marques, elle est affectée par le déclin global des marques dans la valeur d’entreprise.
 
(...)
 
« Il est aujourd’hui possible d’étudier les spécificités françaises à l’aide de transactions financières réalisées par les grands groupes cotés impliquant l’acquisition de marques. En effet, ces groupes appliquent les normes comptables internationales en matière d’information financière :   les IFRS   (« International financial reporting standards »). Ces normes exigent que les sociétés acquéreuses communiquent l’estimation de la valeur des actifs acquis, y compris celle de marques comprises dans l’acquisition d’une société. »
 
(...)
 
« Par  Luc PaugamChristof Binder et  Henri Philippe »
PRESS REVIEW

Les Echos - Accuracy ouvre un bureau à Singapour

24 Février 2016

Après Paris, Londres, Delhi, le cabinet de conseil financier indépendant investit une nouvelle place forte de l’arbitrage.

(...)

« Ils ont déjà deux missions d’arbitrage », se félicite Frédéric Duponchel, le cofondateur en 2004 avec six autres anciens d’ArthurAndersen du cabinet et son« managing partner». Avec cette nouvelle implantation, Accuracy renforce l’un de ses quatre « mondes d’intervention », comme les qualifie le dirigeant, à savoir l’arbitrage des grands contentieux.

Déjà présent sur des places fortes de cette pratique en pleine expansion, comme Paris, Londres et Delhi, le cabinet devrait compléter à terme cet axe avec Hong-Kong et Dubaï. Implanté, à ce stade, dans onze villes dans le monde, en Europe, en Amérique du Nord (à Montréal) et donc en Asie, Accuracy entend aussi y développer ses autres métiers, à savoir l’analyse et l’expertise financière de transactions et de fusions-acquisitions, l’analyse et l ’expertise financière d’entreprises en difficultés, et enfin l’aide à la décision et la modélisation financière de grands chantiers, de plans de reprise ou encore d’organisation de filières.

Accuracy, qui compte aujourd’hui 300 personnes, dont 280 consultants parmi lesquels 35 associés (6 viennent d’être nommés, dont 5 étrangers),s’est développé sur un modèlede« purepartnership ».

PRESS REVIEW

Une alternative aux firmes comptables

20 Mars 2015

Des experts des chiffres ont choisi de se dédier à la juricomptabilité et aux conseils financiers en tirant un trait sur les prestations d’audit. Des pros à connaître pour les avocats... Offrir des services en juricomptabilité et des conseils financiers en proposant un modèle alternatif à celui des autres acteurs du secteur, c'est l'objectif de la firme Accuracy, présente au Canada depuis 2011, avec l'ouverture d'un bureau à Québec et à Montréal.

PRESS REVIEW

Le Figaro - Accuracy pratique l'exigence bienveillante

18 Mars 2015

Accuracy est un habitué des podiums. Cette année, il se hisse sur la plus haute marche.

«Lorsque nous avons créé la société il y a dix ans, nous voulions construire notre propre maison selon une approche, différente ou non, mais qui soit la nôtre, témoigne Frédéric Duponchel, PDG et cofondateur. Dans un cabinet qui vend du temps de conseil, les professionnels doivent être bien dans leur peau et dans la société pour attirer et fidéliser les clients. »

Ni recette, ni gadget. La « maison » est fondée sur un principe : l'exigence bienveillante. Exigence car le travail intense demande la maîtrise d'une pratique très technique et impose de respecter des délais. Mais aussi parce qu'Accuracy encourage ses consultants à innover et à trouver des solutions intelligentes . « C'est à nous de donner à nos collaborateurs les moyens d'imaginer pour faire la différence » , observe Frédéric Duponchel.

Entreprise de 250 collaborateurs dont 35 associés, implantée dans 9 pays, Accuracy a réalisé l'an dernier 12 % de croissance et 55 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Cette année, le cabinet de conseil financier a pour objectif de dépasser les 60 millions d'euros de chiffre d'affaires. Le management informe le personnel de l'avancée du projet d'entreprise. « Nous faisons réagir en suscitant la discussion » , précise Frédéric Duponchel.

La direction privilégie le dialogue pour bâtir la confiance avec ses collaborateurs. « S'ils nous demandent quelque chose, nous leur répondons franchement. Si la réponse est non, nous le disons sans détour, mais nous nous en expliquons » , souligne Frédéric Duponchel.

« Petit à petit, nous bâtissons un projet commun où chacun peut proposer des choses qui auront un impact sur l'entreprise et pourront la faire évoluer » , constate Frédéric Duponchel, convaincu que Great Place to Work est un outil efficace de suivi de la performance et du management.